Pourquoi Électrifier ?

Se déplacer

Avec le vélo électrique, on peut laisser sa voiture au garage et envisager la majorité de ses déplacements beaucoup plus sereinement. Cinq, dix, vingt kilomètres quotidiens ne nous font plus peur. Même la côte tant redoutée devient un jeu d’enfant. L’époque où il fallait changer de tenue en arrivant sur son lieu de travail est belle et bien révolue.

Faire des économies

Charger sa batterie pour rouler entre vingt et trente kilomètres revient à la modique somme de quatre centimes euros. Même si votre automobile ne consomme peu, un litre de carburant sera nécessaire pour parcourir cette même distance. Le coût reviendra aux environs de deux euros. Quatre centimes contre deux euros… La comparaison parle d’elle-même. Et ici, il est juste question du prix du carburant. Voir notre article ici.

Soyez attentifs à ce qui suit.

Le coût réel (PRK) d’une voiture d’après l’article de l’argus (PRK 2018 : ce que vous coûte réellement votre voiture en 2018) vient confirmer nos calculs. Au mieux, vous dépenserez trente-trois centimes par kilomètre… Oui par kilomètre. C’était en 2018 et depuis, le prix du carburant ne cesse de flamber. Je vous laisse jeter un œil sur l’article que nous avons écrit à ce sujet en suivant ce lien

Rouler à vélo coûte infiniment moins cher.

Protéger

Rouler à vélo permet d’émettre moins de CO2 qu’un véhicule thermique.

Une voiture thermique qui consomme ne serait ce que 5 litres pour 100km va émettre 120 g CO2 pour chaque kilomètre parcouru.
Le site de RTE (www.rte-france.com/eco2mix) indique au jour de cet article que la production de 1Kw.h d’électricité produit 84g de CO2.

Un petit calcul (1) rapide nous montre que l’automobile sur une distance de 20 km va produire environ 2400g de CO2 alors que le vélo électrique, lui, produira uniquement 17g de ce même gaz.

La quantité de dioxyde de carbone produite par la voiture est donc plus de 100 fois supérieure.

Il est aussi possible ici, de parler de pollution.

Je vous invite à aller sur le site de airparif pour vous rendre compte des quantités très importantes de polluants en lien avec le transport routier en ville. 
Toujours sur le site de airparif dans la rubrique, les effets sur la santé il est indiqué que d’après l’OMS, il est possible d’imputer, dans le monde, à la pollution, plus de 2 millions de morts. La pollution en ville ne fait pas juste qu’irriter le nez et les yeux. Elle tue.

Rouler à vélo, c’est aussi rendre nos villes plus respirables.

Lisez aussi notre article sur : Pourquoi Rénover ?

(1) Détails du petit calcul:
En voiture la quantité de CO2 émise est de 120×20 soit 2400g.
En vélo électrique la consommation est d’environ 1/5 de Kw.h (200W.h) donc la quantité de CO2 émise est de 84/5 soit 17g.s

Se faire plaisir

Se déplacer à vélo va radicalement changer votre façon d’aborder votre journée de travail.

Fini le temps où vous êtes enfermé dans votre voiture en scrutant les secondes qui défilent avant que le feu ne passe au vert. Fini le stress des embouteillages enfermé dans son habitacle même si la musique qui passe en boucle incite à la rêverie. Finis les longs moments de solitude à se demander pourquoi vous continuez à participer à toute cette pollution en roulant au ralenti depuis vingt-cinq minutes. Finie la culpabilité passive en observant, impuissant, les émanations du pot d’échappement de la voiture qui vous précède.

Retrouvez vite le plaisir du vent dans les cheveux et le sentiment de liberté qui en découle.

Vous ne le regretterez nullement.

Peut être que vous avez un vélo qui dort quelque part.

N’hésitez pas a en faire votre futur vélo électrique